Après six ans passés à l'association « Chantiers Services » à Neufchâteau, le maire d'Autreville fait valoir ses droits à la retraite après une carrière bien remplie.

J Marie et Geneviève BigeonJean Marie Bigeon est né le 10 mai 1947 à Neufchâteau. Très jeune, après un passage à l'école Henry Poincaré à nancy, il intégre l'exploitation familiale avant de partir sous les drapeaux au centre d'instruction des lindés de Trêves en Allemagne. Au retour, après une année sur la ferme familiale, Jean Marie apprend le métier d'ébéniste au CFA de Remiremont et fait ses premiers pas au pays du meuble, à Liffol le Grand, chez Counot Blandin. Mais Jean Marie a la soif d'apprendre et intègre une formation de sculpteur à son cursus et poursuivra sur BP d'ébéniste. Remarqué par l'AFPIA qui l'avait formé, le jeune stagiaire est mandaté pour enseigner l'ébénisterie. Mais la soif de connaissances de Jean Marie est insatiable, il part au Gr.Eta apprendre l'informatique, le droit, les mathématiques, tout en préparant un concours de moniteur d'atelier au CAT de Neufchâteau où il officiera jusqu'en 1993, pour rejoindre Allain (54) pour y travailler en entreprise privée.

Le social l'attire

C'est un retour aux sources qui le ramène vers Neufchâteau en 200, pour assurer l'encadrement technique d'un chantier d'insertion pour personnes en difficultés. Un travail de fond sera mis en place par Jean Marie afin de déterminer les capacités de ses protégés pour les orienter sur la meilleure voie possible sur le chemin de la formation et de l'emploi. Amoureux des grands espaces, de nature, de l'environnement, les chantiers mis en place par Jean Marie sont nombreux, sensibilisant aussi le public à tous les problèmes liés à l'environnement ou à la protection de la nature : connaissances des pelouses calcaires et ses différentes espèces d'orchidées, tri sélectif, développement durable.

Un homme public

Mais l'homme est aussi un homme public. Elu conseiller municipal dans son village à 24 ans, il est élu adjoint au maire en 1977, puis maire de la commune en 1987 et enfin en 1991, président du SIVoM des Côtes et de la Ruppe, cédant sa place au président Trap, mais restant vice-président, chargé de toutes les affaires scolaires notamment. Une vie qu'il mène de front en assumant la charge familiale de père de quatre garçons auprès de son épouse Geneviève. Jean Marie va pouvoir souffler un peu ! nous lui souhaitons une excellente retraite et encore beaucoup d'activités.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site