Marylène a trois enfants officiels, mais en a plus de cinquante en réalité, tous attachés à elle comme à une seconde maman

"Tata nounou" Marylène

Dimanche à la basilique, avec l'excuse de l' anniversaire à Sophie, Marylène Lecompte a retrouvé une quarantaine de ses enfants ! Une surprise qu'elle n'est pas prête d'oublier.

 

Tata Nounou MarylèneComment Marylène Lecompte peut elle avoir une quarantaine d'enfants ?

 Elle en a même eu plus que çà, parce que pendant trente ans elle a passé sa vie à garder les enfants des jeunes mamans qui travaillaient. Parce qu'elle était "nounou", et pour tous ceux qu'elle a gardés, elle restera à jamais leur "Tata Nounou".

 "Un beau métier qui ne peut s'expliquer que par l'amour qu'on porte aux enfants" explique Marylène qui aura eu la chance dans sa vie que son mari, Michel Lecompte, menuisier, éprouve les mêmes sentiments pour toute cette marmaille qui n'était pas la leur, mais qui l'est devenue par la force des choses, puisque chacun et chacune des enfants qu'ils auront gardés, nourris, endormis, cajolés, disputés quelquefois, n'ont pas oublié et reviennent régulièrement dire bonjour à tout le monde. Y compris aux trois grands fils du couple, les grands frères de tous ces enfants, Franck, Stéphane et Christophe, à leur tour parents de Valentin, Alexandrine, Gautier, Jeanne et Robin. Cinq petits enfants qui se mêlent aujourd'hui, à leur tour, à la ribambelle d'enfants élevés par ce couple qui déborde d'amour pour tous. Michel, Marylène et Sophie

"Mon mari a toujours participé à l'éducation et à la garde de tous les enfants. Ils les emmenait avec lui promener, chercher des champignons, mais surtout, menuisier de son métier, il en aura fait des meubles de poupées pour chacun d'entre eux !" s'exclame "Tata nounou", encore sous le choc de cette réunion de famille. "Vingt cinq familles sont présentes aujourd'hui" explique Sophie qui a été l'un des premiers bébés gardés par Marylène. "Toutes n'ont pas pu se libérer, mais elles sont en pensée avec nous". Car c'est Sophie qui a eu l'idée d'organiser cette rencontre, avec le secret bien gardé par toutes mamans. "La plus éloignée, présente aujourd'hui, c'est Fanny qui vient de Belgique" se réjouit Sophie Perrin qui a confié à son tour la garde d'Alexis et de Maxime à sa "Tata nounou". Un "merveilleux souvenir" qui a marqué Marylène  : "quand Sophie est venue goûter un après-midi et m'a demandé de lui préparer une tartine de Nutella pour m'annoncer qu'elle attendait un bébé !". Des souvenirs inoubliables, pas toujours merveilleux comme "les convulsions que m'a fait dernièrement l'un des enfants", et qui a laissé une grande peur au coeur de Marylène. 

Marylène, dimanche a nagé en plein bonheur avec cette marmaille qui ne lui laisse aucun répit, qui l'invite aux baptêmes, communions, mariages, anniversaires... et l'avait invitée dimanche pour fêter trente ans de dévouement, d'amour pour leurs enfants. Evoquant le souvenir de toutes ces bosses, ces petits bobos, imparables au cours des décennies, se remémorant les bons et mauvais coups du sort. Les bêtises des uns et des autres, les bons mots des petits... Marylène aura pris en charge trois paires de jumeaux, continue à faire les anniversaires des plus jeunes, à faire du babby sitting pour aider ses plus grands, chargés de famille à leur tour. Une "tata nounou" qui en aura usé des crayons de couleurs, des seaux de peinture, mais aussi parcouru des milliers de kilomètres pour les emmener promener, "c'est ce que les gosses préfèrent", explique encore Mme Lecompte qui connait tous les contes de Perrault, d'Andersen et bien d'autres encore, sur le bout des doigts, à force de les avoir raconté à sa marmaille. Son seul créve coeur, "c'est de ne pas savoir ce qu'est devenu Marine". Alors, Marine, si vous vous reconnaissez, appelez Tata nounou !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site