Les fêtes de Jeanne d'Arc sont finies, le village a retrouvé son calme. Mais déjà on pense à l'année prochaine. Un arbre de mai qui s'enracine sur le territoire ?

L'arbre de mai s'enracine sur le territoire du Pays de Jeanne

Domremy en mai, une dynamique, mais aussi le résultat d'un travail époustouflant d'une année, avec les enfants, les acteurs locaux, les élus, les professionnels pour aboutir à une grande fête : l'arbre de mai.

 

Photos à voir dans l'album photos

Les acteurs de Domremy en mai et plus précisément de « l'arbre de mai » vont pouvoir souffler. La fête est finie, que déjà on réfléchit à celle de l'an prochain. La commune de Domremy, avec son maire Daniel Coince, la communauté de communes avec Michèle Andrieux, les Théâtrales des Jeunes avec Pierre Voltz, l'association de Domremy « fêtes et loisirs » avec Marie Thérèse Mathieu, le Sivom de la vallée de la Roche-Harchéchamp avec Mireille Régent, les écoles de Martigny les Gerbonvaux, Midrevaux et Attignéville, les représentants des communes de Pargny sous Mureau, l'association des Mercredis Récréatifs à Soulosse sous saint Elophe, l'école de musique de Neufchâteau et son « atelier ouvert », les photographes de l'atelier qui ont immortalisé la fête au cours d'un stage... autant d'associations, de communes, qui sont partenaires, maîtres d'œuvre, ou maître d'ouvrage, chacun y mettant tout son dynamisme pour qu'enfin le territoire soit reconnu comme tel.

Une fête de qualité

« Atelier ouvert, classes culturelles, atelier contes, photos, costumes... » autant d'animations dispensées tout au long de l'année sur le territoire qui s'est élargi bien au-delà la communauté de communes du Pays de Jeanne, maître d'œuvre de la fête de l'arbre de mai, comme on peut le constater ci-dessus. « A ma grande satisfaction » dira Michèle Andrieux, présidente de la communauté de communes du pays de Jeanne, « on a pu constater l'excellence de la fête samedi et dimanche, la mobilisation du territoire autour de ses enfants » poursuit la présidente qui ajoute « je tire mon chapeau aux Théâtrales des jeunes qui conçoit et organise cette fête pour nous ». Un dynamisme de territoire qui devrait à terme abolir les frontières administratives du Pays de Jeanne. « Un pari sur l'avenir » pour Mme Andrieux qui souhaite « mobiliser un maximum d'acteurs du territoire au coude à coude ». Avec un objectif pérenniser une fête, certes coûteuse, (environ 100 000€) mais qui voit tout le monde mettre la main à la pâte, ainsi qu'au porte-monnaie. La CCPJ, la commune de Domremy, L'Europe (Leader), L'Etat (DDJS), le Conseil général, la communauté de communes des Côtes et de la Ruppe, le SIVOM de la vallée de la Roche-Harchéchamp, la ville de Neufchâteau, les communes d'Attignéville, Pargny sous Mureau. Pour un jeu qui en vaut la chandelle !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site