Parler des fêtes de Jeanne d'arc, depuis plus de dix ans, c'est aussi parler de l'arbre de mai, fête populaire, fête des enfants, fête du territoire

L'arbre de mai sous un ciel clément

Parler des fêtes de Jeanne d'Arc, c'est aussi parler de la fête de "l'arbre de mai". Créé et conçu il y a sept ans, maintenant par les "Théâtrales des jeunes", l'arbre de mai, dont c’était la 8e édition ce week-end à Domremy, reste bien la fête des enfants, la fête populaire, la fête d'un territoire entier, celui du pays de Jeanne la Lorraine, la fille native de Domremy.

Cette année les classes culturelles étaient ouvertes aux enfants des écoles de Martigny les Gerbonvaux, Midrevaux et Attignéville. Sous la conduite des professionnels du théâtre, les enfants ont passé une semaine complète au village de Jeanne pour travailler à la fête du samedi soir, sur le thème retenu cette, année : "le vent" . Avec la pluie le thème aura été d'actualité. Un travail d'une semaine avec des ateliers, chants, musique et chorégraphie qui viennent conforter le travail d'une année scolaire, engagé avec les enseignants. Pour donner une fête colorée, animée, joyeuse qui fait place à la fête populaire, à la fête de la rue qui a vu un ciel clément se profiler tout exprès pour ne pas gâcher le spectacle proposé. Un spectacle haut en couleurs, agréable aérien... mais c'est normal Eole était à la fête !

Une rue parsemée de ses petites échoppes bien connues maintenant des visiteurs de la 6e édition des fêtes de l'arbre de mai. Des échoppes qui accueillent tous les artistes locaux, les associations, tous ceux que l'artisanat tient encore en haleine. Le public a pu retrouver avec plaisir les scieurs de long, le rémouleur, vivre une soirée en payant l'écu, voir le potier s'en donner à coeur joie, alors qu'un peu plus loin, les bougies se donnaient en spectacle. Entre hippocras et soupe au lard, gaufres à l'ancienne ou encore tartines de lard au formage, les palais faisaient la découverte d'un autre temps, certains nobliaux n'ayant pas hésité à se replonger au Moyen Age pour se promener parmi les manants de Domremy. Une belle fête qui chaque année s'étoffe de nouveaux visiteurs. Ce n'est pas Daniel Coince, maire de Domremy qui va s'en plaindre ! Ni la communautés de communes du Pays de Jeanne qui finance l'opération.

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×