Discrète et dynamique, la Géline relève un nouveau défi : reconstruire le pont du village au profit du Téléthon

L’équipe de la Géline a toujours des idées originales en matière de défi. Le défi pour 2007, c’est de proposer un grand puzzle à reconstituer en mettant l’obole au profit de la recherche. Le pont de Frebécourt, pris en photo numérique, a été reproduit au format d’un mètre vint sur quatre vingts centimètres. Découpé en 350 morceaux de puzzle –autant que d’habitants au village-, il faudra après chaque inscription, faire un tour sur l’un des deux circuits proposés par l’association, et rapporter un morceau qui sera posé sur le grand tableau réalisé à cet effet. Au départ chaque participant recevra un jeton numéroté correspondant à une pièce du puzzle, après avoir acquitté le montant destiné au Téléthon : soit 2 € pour les adultes et 1 € pour les enfants de moins de douze ans. Deux circuits serviront de support, celui de « La fée » qui fera 3,4 Kms et « les Vignes » qui fera 1,7 kms. Un pari à réussir à tout prix. D’autant que crêpes, gaufres et autres douceurs attendront les marcheurs au retour des circuits.

 

Sans doute trop discrète, la Géline n’en demeure pas moins une association dynamique. Avec 114 adhérents, elle offre un vaste panel d’activités au village.

 

 

Si elle se fait discrète, la Géline n’en est pas moins une association des plus dynamiques. Son bilan d’activités évoqué lors de l’assemblée générale en est le témoin. Des activités qui vont depuis le théâtre créé en 1996, aux jeux de société, qu’on sort le dimanche, à la partie de gaufres qui régale petits et grands. En passant par des activités en tous genres et parfois originales, comme la fabrication d’un délicieux jus de pommes avec les gosses, ou encore une création de patchwork, de la gymnastique, du chant, de la danse... De la galette des Rois à la Saint Nicolas, toutes les fêtes sont l’occasion de réunir la population autour d’une équipe soudée. Celle de Blandine Catteau, présidente depuis la création de l’association en 1990. La responsable voudrait bien passer le flambeau, tout comme sa trésorière, Thérèse Aubert.

 

Mais hélas personne n’a levé la main pour prendre le poste offert, sauf celui de la secrétaire, en l’occurrence une jeune fille, Pauline Rey qui est bien décidée à faire le mieux possible son travail. Mais si les responsabilités sont difficiles à assumer, la bonne entente des membres de l’association fait marcher la population au pas de toutes las activités qui sont proposées. Il faut dire aussi qu’avec 114 adhérents, soit un tiers de la population du village, la Géline a de l’avenir et emporte l’enthousiasme des habitants. Et celui du maire, Francis Martin, qui n’en revient pas que l’association « fasse tant de choses, ait un budget positif confortable, sans pour autant faire trop de demandes ». Mais c’est sans doute l’espoir des locaux qui vont encore s’agrandir d’un local de rangement, qui font que tout le monde se sente pousser des ailes. « En tous les cas, bravo pour ce que vous faîtes » conclura le maire.  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site