Au Val de Meuse les résidents n'ont pas à craindre de s'ennuyer, Nadine veille au grain.

A Remiremont
 

Le val de Meuse au rassemblement des maison de retraite à Remiremont

___________________________________________

Airs Latinos

Airs latinosToujours à la recherche de nouveaux sons, Edison Pullas conçoit et fabrique ses flûtes lui-même. Il est détenteur d'un record du monde puisqu'il a fabriqué une flûte indienne mesurant 2 m 28. Il était lundi en concert à la maison de retraite du Val de Meuse. Dans le cadre des animations en maison de retraite, proposées par l’AVDAM. Les résidents ont apprécié ses airs latino-américains, mais surtout sa simplicité et son grand cœur. Les pensionnaires ont pu découvrir toutes les flûtes que l’artiste avait apportées avec lui. Les résidents ont également pu se régaler de  l’exposition « objets d’autrefois » préparée par leurs animatrices, Nadine et Isabelle.

 Les résidents dans la compotecompote 

Pour le dessert des résidents, une petite douceur et de bonnes odeurs d'autrefois, les pensionnaires du Val de Meuse s’en régalent. Une fois de plus les  pommes ont fini dans le grand faitout, mais en plus de la compote, les animatrices avaient confectionné des cakes aux pommes et aux noix pour le goûter un vrai régal. Nadine qui ne manque jamais d’imagination et a en plus le cœur sur la main, avait emmené les pommes et les noix. La cuisine de l'hôpital a fourni le reste des ingrédients. Rien que de très banal, si ce n’est que les résidents n'ont pas hésité a mettre la main à la pâte, retrouvant leur appétit et surtout la joie de se rendre utile. 

Joyeux anniversaires !Joyeux anniversaires ! Tous les deux mois, la maison de retraite du Val de Meuse fête les anniversaires des résidents. C’est Nadine qui s’occupe de tout organiser, l’association des Myosotis que préside Mme Thierry mettant aussi tout en œuvre pour apporter le petit plus. Le petit plus, un pot de fleurs offert à chacune des personnes honorées ce jour là. Un moment qui réunit aussi tout le monde à la salle à manger pour un goûter spécial avec bougies. Ont fêté leurs anniversaires pour le smois de juillet et août : Angèle Arnould qui a fêté ses 97 ans, Marcelle Petit et Germaine Jamais leurs 93 ans,  Léone Larue ses 91 ans, Anita Harault ses 89 ans, Lucie Janel (87 ans), Régine Florentin, Rolande Gosset, Annette Renaud  et Simone Broncin leurs 86 ans,  Marie Madeleine Renzy (85 ans), Georgette Tamborini (84 ans) et enfin, un seul homme, Claude Mathieu a fêté ses 57 ans.  
Pépino au Val de MeusePépino est venu faire un schow remarqué au val de Meuse. Clown, magicien, jongleur, il a fait le bonheur des résidents, dans le cadre d'une animation mise en place par l'AVDAM. 

 

Les Créoles s'invitent au Val de Meuse
 Jupes colorées et jupon blanc qui dépasse, cheveux emprisonnés sous le foulard assortis, les hanches trémoussantes, les stagiaires de l'IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers), certains membres du personnel , mais aussi quelques résidents, sont entrés sur une danse créole dans la salle à manger du Val de Meuse. Une journée créole qui a permis de voir tout le travail d'animation qui se réalise à la maison de retraite de Neufchâteau. Olivier Perrin, directeur du centre hospitalier et des établissements annexes, était au nombre des invités. Annick Devincey, cadre responsable du Val de Meuse accueillait aussi quelques élues, Sylvia Noizotte, mais également les responsables de associations qui œuvrent quasi au quotidien auprès des pensionnaires des établissements. L'animation était suivie d'un repas créole où les cuisiniers du centre hospitalier avaient été mis à contribution, en grillant sur place tranches de lards et saucisses, à la grande satisfaction de tous les convives. Mais rien n'aurait été dit si l'on ne parlait des invités du jour : les pensionnaires de la maison de retraite Saint Simon de Liffol le Grand, qui participaient à la journée créole, une initiative qui sera reprise avec d'autres établissements. Le nouveau directeur saluait le travail d'animation au quotidien réalisé au Val de Meuse et salué aussi les résidents, « car il est important d'honorer nos Anciens qui nous ont tracé la voie ». Fabrice Trognon, responsable de la mise en place du projet gériatrique sur la Plaine des Vosges était également présent.

 

 

 

 

Une kermesse à la maison de retraite ! Oui vous avez bien lu, dimanche la maison de retraite du Val de Meuse était en fête. Trois générations, voire quatre générations qui ont pu s’amuser ensemble.Beaucoup de monde à la kermesse

 Les stands sont pleins dans la cour du Val de Meuse. On attend patiemment son tour pour pêcher à la ligne, jouer au palet, récupérer le lot de l’enveloppe gagnante, peser le colis gourmand, lancer les fléchettes, acheter un petit pull pour l’hiver réalisé par l’atelier tricot. Sous les parasols certains ont pris place autour d’une boisson fraîche et d’une gaufre, ou d’une part de délicieuse pâtisserie maison. Une organisation parfaite, qui fait ressembler la cour des résidents à une cour d’école en fête, « une kermesse que l’on prépare depuis plusieurs mois » nous dit Mme Devincey. Les gamins se poursuivent en courant en faisant des bulles, pendant que leurs mamans, sont entrain de papoter avec leur mère. Une belle journée de fête des mères. « Parce que notre objectif en choisissant ce jour en particulier, c’était de permettre aux enfants de s’amuser en venant voir leur grands mères et même arrières mères, en venant leur souhaiter une bonne fête » explique Annick Devincey, la responsable de la maison, qui s’affaire comme barman bénévole et a été rejointe par sa petite famille, comme beaucoup de personnels qui ont amené une bouffée de jeunesse avec eux.  

 

Des personnels qui se sont levés tôt dimanche matin pour faire les pâtisseries,  chez eux, et pour d'autres, aménager les stands de jeux, fournis de très nombreux lots offerts par les commerçants néocastriens ; ce sont bien sûr les hommes des services techniques du centre hospitalier qui ont monté les structures métalliques. C’est aussi du personnel de l’établissement qui a pris sur ses congés pour animer l’après-midi. Un personnel qui se dévoue pour ses résidents, pour améliorer leurs loisirs. Soit en achetant du matériel, appareil photo, sonorisation… un plus qui apporte un complément aux associations qui se dévouent également auprès des pensionnaires. L’association des Myosotis qui avait apporté chocolats et jeu de quilles pour la fête des mères et anime des ateliers de tricot, de décors en 3D, les VMEH qui apportent leur contribution à de nombreuses occasions, l’association familiale qui, le matin même avait offert un parasol et des pots de fleurs… « Une chance pour la maison de retraite » précise Jeanine Sonnet, première adjointe qui est passée à la kermesse, « ma maman était dans une maison de retraite où il n’existait pas d’associations comme à Neufchâteau, ni d’animations pour les résidents ».  

 

Un après midi convivial salué par la présence de nombreuses familles, certes, mais aussi par la visite d’élus de Neufchâteau, mais pas seulement ! Le tout nouveau directeur adjoint d’Olivier Perrin, nouveau patron des hôpitaux de Vittel et Neufchâteau, Fabrice Trognon, plus spécialement chargé de la mise en place du projet gériatrique sur les établissements tant Vittellois que Néocastrien, étendus aux maisons de Darney, Lamarche... est passé au Val de Meuse, faisant connaissance avec l’établissement, le personnel et les pensionnaires, en toute simplicité.
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×