. C’est l’occasion de bricoler en famille. Peinture, papiers peints, grand nettoyage, c’est à portée de tous

Coup de neuf dans la maison

 Les vacances ? Tout le monde ne part pas à la mer ou à la montagne, mais ce n’est pas pour autant qu’on s’ennuie. C’est l’occasion de bricoler  en famille. Peinture, papiers peints, grand nettoyage, c’est à portée de tous.

Angélique au décapageC’est parti pour trois semaines de vacances, pas sous les tropiques mais à l’abri, à la maison. Une bonne occasion d’y remettre tout en état et de profiter de la présence de toute la famille pour remettre un coup de jeune aux tapisseries et peintures, et pourquoi pas relooker le salon. Tout le monde va pouvoir s’y mettre, du plus petit au plus grand. « On commence par quoi ? » : « on va peut être refaire la cuisine ». Aussitôt dit, aussitôt fait. On énumère ce qu’il va falloir comme matériel : couteau à enduire, décolleuse à papiers peints, brosse à encoller, «et un cutter qui coupe bien ! », s’exclame la spécialiste du papier peint. Il faudra aussi une brosse à maroufler, une roulette, une règle pour découper… Les yeux des nouveaux venus dans la bricole s’élargissent : « c’est quoi de tout çà ? ». On explique : une brosse à encoller c’est pour mettre la colle à papier peints sur les lés de tapisserie. « C’est quoi un lé ? » ; « c’est une bande papier prélevée sur le rouleau qui va être posée au mur ». Ainsi les questions fusent de partout à la fois.  

Sophie à la peinture« On fait comment pour enlever la couche de papier ? ». On utilise un vaporisateur avec un produit spécial et on attend que ce soit bien détrempé pour gratter avec le couteau à enduire. Chouette, çà vient tout seul ! Mais pour les papiers plus épais, il existe de « décolleuses à papiers » que chaque point de vente vous loue pour quelques euros. Comme tout le matériel que vous pouvez avoir besoin. Au centre social, pour quelques euros aussi, vous pouvez emprunter tout le matériel nécessaire, mais attention, pendant le mois d’août, la responsable des locations est en vacances. « T’as pensé à l’escabeau ? ». Et c’est parti, les rouleaux de peinture sont vérifiés, on fait la liste de ce qu’on l’on a encore besoin et tout le monde donne son avis. « de quelle couleur on fait le plafond…, et pour le papier, on prend de l’uni, des motifs, du papier vinyle, de l’intissé… «Encore une colle « c’est quoi l’intissé » ? Du papier qu’on colle directement sur le mur, après avoir mis la colle sur le mur. Plus besoin de table à tapisserie, seulement un bon cutter et une règle plate, large, pour araser les lés. Les choix sont faits, la palette présentée dans les magasins de Neufchâteau est large et variée. Les vendeurs ne sont pas avares de conseils. Le travail peut s’organiser. Non sans les dernières recommandations : « protège bien les meubles, le sol et les encadrements, ce sera plus facile pour nettoyer après ». Les grands travaux peuvent commencer, mais attention un peu de musique, çà ne fait pas de mal, pensez-y aussi, les ados adoreront. Tout comme ils apprécieront la pause coca et le petit chocolat.

L'astuce...

Dans chaque magasin de bricolage, les vendeurs sont de très bons conseilleurs. N'hésitez pas à prendre les mesures de vos pièces avant de partir, ils pourront vous guider sur les quantités. Sachez aussi que certains magasins reprennent la marchandise non utilisée, à condition d'avoir gardé le ticket de caisse et ne pas avoir sorti le produit de son emballage d'origine. Vous disposerez d'un avoir pour acheter autre chose.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site