Le Camping noté pour sa propreté et son accueil. Une étape sur la route des Hollandais qui remontent d'Espagne, ou qui y descendent.

Etape hollandaise obligéeOuvert depuis la mi-avril, l'étape privilégiée des Hollandais, le camping de Neufchâteau, est remarqué pour son accueil et sa propreté.

Au camping à Neufchâteau l'accueil est des plus sympathiques. Si personne n'est là pour vous accueillir à l'arrivée, un petit mot gentil est affiché vous invitant à vous installer en attendant le gardien. Un gardien qui est une gardienne, Dolorès, qui parle couramment l'Espagnol. Avec un prénom aussi typique, on s'en serait douté ! Dolorès qui « aiment beaucoup le contact avec les campeurs » et qui voit avec plaisir chaque année, revenir certaines têtes bien connues. Actuellement la gardienne prend son poste à 14 h et accueille le visiteur jusqu'à 21 h. Dès le 1er juin, elle veillera jusqu'à 22 H. Quand elle sera en congés -trente cinq heures obligent !- ce sera Patricia Génin qui la remplacera. Mais pour elle pas question de lâcher du lest, « même quand je ne travaille pas je passe, j'aime bien mon boulot, et c'est plus fort que moi, il faut que je passe voir si tout va bien », s'excuse presque Dolorès.

« C'est la deuxième année que je suis à ce poste à temps complet. Avant je travaillais à la piscine. C'est Alain Potier qui m'a formé avant de partir vers le COSEC » explique Dolorès qui a ce petit plus qui la différencie de son prédécesseur, elle aime les fleurs, que tout soit nickel, et çà lui va bien, les compliments pleuvent. Comment pourrait il en être autrement alors que les Hollandais et leur très sérieuse inspection, l'ACSI, vient pour distribuer des labels. Pour récompenser la propreté des lieux, mais aussi les équipements et les services sur place. « Tous les matins, il y a un boulanger qui vient au camping apporter le pain frais et les croissants ». De quoi faire oublier que la ligne de chemin de fer passe juste à côté. Mais comme les campeurs sont de passage, et non pas pour se reposer, ils oublient vite. « Nous avons aussi des ouvriers en déplacement qui viennent camper là quand ils sont sur des chantiers dans la région » mentionne aussi Dolorès qui « baragouine » quelques mots glanés au fil des années d'hollandais, d'allemand, d'américain... De quoi se faire comprendre, son lumineux sourire faisant tout le reste.

En moyenne pour une seule ou deux nuits, le camping a quand même quelques inconditionnels, comme ce monsieur qui vient chez son fils à Pargny sous Mureau et choisit de camper à Neufchâteau. Il faut dire que les tarifs sont attractifs : L'emplacement : 2,50 €, la voiture : 2,50 €, 3 € pour l'électricité et 2, 50 € par personne, pour utiliser les douches, les sanitaires, faire la vaisselle, le linge (il n'y a pas encore de lave vaisselle !), et les campings car dispose d'une fosse à vidanges. Pour se distraire, la gardienne donne toutes les informations portées à sa connaissance. Des utilisateurs « très disciplinés, gentils, qui respectent leur environnement, tiennent leurs chiens en laisse », bref de quoi avoir envie de passer un moment sous les grands arbres de Rouceux ! Un camping qui constate quand même une érosion de la clientèle, due sans doute aux aires de vidanges des campings car qui sont aménagées un peu partout autour de Neufchâteau. Mais ces aires sont proposées par le Pays de Neufchâteau, aujourd'hui gestionnaire aussi du camping. Alors !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site