Le Rucher école Néocastrien a obtenu quatre médailes d'or au concours régional des miels à Void Vacon

Une nouvelle médaille d’or vient d’être attribuée au Rucher Néocastrien pour un miel de printemps, lors du concours des miels de Lorraine qui s’est déroulé cette année dans la MeuseLe président du Rucher école néocastrien

 C’est à Void-Vacon (55) que Jean François Pierre, président du syndicat apicole néocastrien s’est adjugé une médaille d’or pour son miel de printemps lors du 10 e concours des miels lorrains. Cent quatre vingt dix échantillons avaient été confiés au concours. Le laboratoire qui les a analysés en avait retenu cent quatre vint deux. Dont seize des apiculteurs du Rucher Ecole Néocastrien. Douze apiculteurs de la Plaine avaient apporté leurs échantillons et proposé trois miels au concours, « printemps », « été » et « tilleul ». Quatre d’entre eux ont reçu une médaille d’or, dans la catégorie « été » : Daniel Davignon de Dainville, Michel Errard de Landaville et Serge Florentin de Neufchâteau.  Médailles d’argent et médailles de bronze ont récompensés les autres apiculteurs. Dans la catégorie « printemps » une médaille d’argent pour Gilles Lorrain de Neufchâteau et Emmanuel Hamelle de Brauvillers. Dans la catégorie « été » une médaille d’argent pour Benjamin Philbert de la Vacheresse et une pour Isaïas De Oliveira d’Attignéville. Du bronze pour le « printemps » et « l’été » de Serge Plumet de Villouxel et pour les deux échantillons « été » de Roger de Sutter de Liffol le Grand. Du bronze a récompensé les « tilleul » de Gilles Lorrain et Jean François Pierre.  Un concours qui permet de promouvoir les miels de la Plaine des Vosges, qui démontre le savoir faire des apiculteurs du syndicat apicole néocastrien qui regroupe quand même 78 apiculteurs et prouve la qualité des miels produits. Des apiculteurs qui apportent grand soin à leur production, œuvre au quotidien à la protection de la nature et font perdurer un savoir faire ancestral sur les hauteurs de leur rucher école implanté à Soulosse sous Saint Elophe. Un rucher école qui porte bien son nom, puisqu’on y enseigne aux jeunes apiculteurs tous les rudiments pour mener à bien une bonne récolte, avec théorie, pratique sur place. Il faut dire que le président ne ménage ni son temps ni sa peine pour la réussite de sa mission. Multipliant les démarches de qualité, participant à de nombreux stages de formation, donnant au minimum plusieurs heures de travail hebdomadaire pour sa passion : les abeilles. Qui sont victimes des aléas du temps pour leur production, mais aussi des techniques agricoles employées dans le secteur. Une année 2007 dont on retiendra un printemps fleuri, mais sec, qui n’a pas apporté de récolte abondante. Un été pourri n’a pas non plus favorisé la production.  

 

 

Mais tout çà, les apiculteurs pourront le découvrir lors de l’assemblée générale du syndicat qui se déroulera le 8 décembre à 14 h à la maison de l’Agriculture à Neufchâteau.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site