Le vent, le froid, la pluie, tout était fait pour mieux ressentir l’horreur des tranchées de la guerre 14/18, vécue par nos aïeux, aujourd’hui quasiment tous disparus.

Un 11-novembre dans les frimas

Après avoir déposé une gerbe aux monuments de Rouceux, de Noncourt, le Sous-préfet et la municipalité, accompagnés de l’harmonie municipale, des représentants des associations patriotiques, des porte drapeaux, des pompiers, des gendarmes ont entendu le messe en l’église Saint Nicolas et descendu en cortège au monument de 14/18 sur la place des Cordeliers.

 Des enfants :

d2PÖT DE GERBESAgathe D’Avril et Cyprien Lemaire ont déposé une gerbe au pied du monument des poilus de 14/18 aux côtés du sous-préfet de Neufchâteau, Wassim Kamel qui avait auparavant lu le manifeste du Ministre au public. Un public qui s’était déplacé en masse, ce qui n’est pas le cas d’habitude et qui a été salué chaudement par le maire-conseiller général de la Ville, Jacques Drapier.  

Des femmes

Le premier magistrat, rendu au chaud du le salon du Jumelage, a dit toute son admiration pour les femmes des Poilus. Restées seules pour faire marcher les fermes, les commerces, prendre le relais des hommes partis se faire tuer dans les tranchées, sans trop savoir pourquoi. Des femmes qui ont pris à bras le corps le destin de leur pays. Jacques Drapier a aussi évoqué es femmes des « années folles », rendues à la vie et qui continuait à vivre pour leur pays en remontant le moral de la patrie.

 

 Don de soi : Wassim Kamel, qui décidément est un très bon orateur, a pour sa part captivé son auditoire en mentionnant le patriotisme des Poilus. De ces hommes qui ont fait don de soi, sans savoir toujours pourquoi, ni comment ils étaient arrivés là. Mais être patriote c’est aimer sa patrie et la défendre au péril de sa vie mérite bien qu’on n’oublie pas, à tout le moins que les commémorations perdurent pour que les enfants se souviennent. Le représentant de l’Etat a salué les militaires présents, mais aussi le représentant de l’Education Nationale, le proviseur du lycée Pierre et Marie Curie, Sylvain Housselle, qui était présent, pour que les enseignants participent à cet élan du souvenir à entretenir.  

Des médailles : Comme toute cérémonie de commémorations dans la ville bourg, les médailles ont récompensé quelques anciens combattants. Cette année deux anciens AFN, ont reçu les insignes d’honneur. Pour Claude Fouquet : une croix du combattant et pour Guy Furgaut un Titre de reconnaissance de la Nation, épinglées par le Sous-préfet de Neufchâteau, sous l’œil admiratif de la foule, composée pour beaucoup de la famille des récipiendaires.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site