Trois mille kilomètres de voyage en bus pour une petite fille de Tchernobyl , accueillie dans l’ouest vosgien

TétaniaTétania a 8 ans et va passer trois semaines au village, chez Odette et Henri Kieffer. La petite Ukrainienne est arrivée dans les Vosges ou plutôt à Fortschwir près de Colmar, au siège des « enfants de Tchernobyl », en même temps qu’une centaine d’autres enfants d’Ukraine, rejoints bientôt par un autre groupe, au total deux cents enfants répartis dans les familles d’accueil vosgiennes, très nombreuses dans l’Est des Vosges. En revanche, dans l’Ouest des Vosges, seule une famille de Seraumont a fait acte de candidature. Une famille un peu isolée qui aimerait que d’autres familles adhèrent à l’association pour recevoir ces enfants venus de si loin pour passer quelques semaines de vacances dans les Vosges.

 Un caractère bien trempé

Des enfants qui viennent du Nord de l’Ukraine, là où la terre conserve encore des traces de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, survenue il y a une vingtaine d’années. Des enfants préparés à franchir les frontières pour y rencontrer leurs familles d’accueil. Trois jours de voyage épuisant en car, mais quelle joie on peut lire dans leurs yeux à l’arrivée. Tétania, chez Odette et Henri, s’est vite accordée avec son environnement vosgien. Dans sa chambre de princesse, la petite Ukrainienne, originaire de Voloderka, s’est familiarisée avec l’ordinateur à sa disposition. La petite fille, qui ne parle pas un mot de Français, avait plein d’étiquettes préparées à son intention, rédigée dans sa langue natale par Odette et sa petite fille Madisson, 15 ans, qui sert d’intermédiaire efficace dans la relation. La petite fille se sert du lexique pour expliquer ce dont elle a besoin. Très débrouillarde, assez indépendante, Tétania règne sur son lieu de vacances en toute quiétude.

 Elle apprend à faire du vélola famille Kieffer

« Si Tétania a découvert un parc attractif sans émotion et sans peur, même dans le Grand Huit, l’apprentissage du vélo est une autre paire de manches », explique Odette, la maman d’accueil, qui a tout pris en charge pour que Tétania se sente bien. Habits neufs, jouets, tout a été mis à sa disposition. « Dans ses valises elle remportera de quoi s’habiller, mais aussi des habits pour sa grande sœur » qu’on aimerait bien voir venir avec Tétania l’an prochain. A condition que celle-ci souhaite revenir. Si c'est le cas, pour les accueillir, le voyage sera à la charge des Kieffer, qui ont l’habitude de ces situations de générosité à l’égard des autres. Le couple a œuvré au secours catholique, aux Restos du cœur… La seule aide que vous pouvez apporter, adhérer à l’association des Enfants de Tchernobyl ,pour que d’autres enfants puissent également profiter d’un séjour en France. http://www.lesenfantsdetchernobyl.fr/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site