S'asseoir sur la passé pour se projeter dans l'avenir, le village sait montrer son dysnmisme

 

Un passé riche, un avenir prometteur

 

Soulosse sous saint Elophe, un village qui ne manque pas d'atouts pour séduire le touriste ou l'amateur d'histoire. Ses dieux se mélangent, l'histoire se mêle à l'imaginaire, la visite est instructive, mystique, toujours agréable.

Soulosse/St-Elophe est un village qui a su mettre en commun dès 1964 ses quatre villages, faire l'intercommunalité avant l'heure, réduisant du coup les frais de fonctionnement des quatre sections. Ainsi Fruze, Soulosse, Saint Elophe et Brancourt devenaient une seule entité : Soulosse sous saint Elophe. Exception dans les Vosges, ces quatre villages, pourtant éloignés, comme posés aux quatre points cardinaux, n'avaient déjà qu'une seule et même église, un seul et même cimetière. Ce qui était réuni au spirituel devait l'être aussi au civil, pour l'intérêt général. Si dans un premier temps, après la fusion, les écoles devaient regrouper leurs élèves par classes de niveau, très vite la nouvelle municipalité, conduite successivement par Maurice Malvoisin et Albert Louis, décidait de construire un nouveau groupe scolaire pour regrouper tout le monde. Une bonne idée vite suivie d'une création d'école maternelle avec l'arrivée de Roger Souchal. Une idée qui devait encourager les jeunes ménages à construire dans les lotissements. Rapidement la population des quatre anciens villages doublait.

Atout « jeunes » pour la municipalité

Aujourd'hui le village compte 603 (recensement 2007) habitants et n'en finit pas d'offrir des parcelles à construire. Apportant ainsi un nouveau souffle à l'école qui commençait à voir ses effectifs s'effriter. La création d'un complexe multi activités décidée par l'actuelle municipalité de Patrick Roger, apporte aussi un service demandé par les parents. Avec une crèche, une garderie périscolaire, une cantine et un centre de loisirs déjà opérationnel depuis 1995, grâce à l'association des Mercredis Récréatifs, le village devrait être un havre de tranquillité pour les nouveaux parents qui vont y trouver des services comme à la ville. Un village dynamique qui peut s'appuyer sur ses associations locales pour des activités d'envergure, comme la brocante qui s'organise le 15 août autour d'une cuisse de bœuf qui rissole dès le matin devant le public. Une brocante qui accueille une centaine d'exposants depuis sa création en 1993, organisée par les associations des « Mercredis Récréatifs » et « Conservation du Patrimoine », qui y trouvent ainsi leurs subsides annuels pour faire fonctionner leurs structures, notamment le centre de loisirs, mais aussi la permanence du musée ouvert tous les jours aux visiteurs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site